Site Web de l'Observatoire du Paysage

Vall Cerdana

Quelques notes historiques sur le paysage de la Vall Cerdana :

  • Le bocage est la structure la plus caractéristique du paysage agricole de la plaine cerdane. L'origine de cette disposition, en forme de maillage orthogonal structuré par les voies de circulation, les canaux et les parcelles, remonte à l'époque romaine. Aujourd'hui, bon nombre des bocages cerdans sont associés à des constructions traditionnelles à caractère agricole, les « mas cerdans », construits aux XVIIIe et XIXe siècles. Ces mas, situés à l'une des extrémités des parcelles, étaient entourés de terrasses arborées, de chemins et de murs en pierre sèche.
  • Pendant l'époque romaine, on trouvait également des cultures de céréales dans la plaine (certaines d'entre elles ont survécu jusqu'à ce jour) et de l'élevage extensif et transhumant (essentiellement ovin) aux étages montagnards. La vigne occupait les versants les plus ensoleillés, jusqu'à une altitude très élevée.
  • Le Segre, fleuve qui traverse toute la vallée de la Cerdagne, a favorisé tout au long de l'histoire le développement d'une trame dense de canaux, d'irrigation ou non, afin de tirer parti de l'eau, essentiellement pour arroser les prés et les champs cultivés. Une grande partie de ces canaux datent du VIIIe siècle, époque à laquelle cette région était occupée par les musulmans.
  • Les villages cerdans sont répartis dans la plaine, à l'abri, Puigcerdà y occupant une position stratégique. Tous ces noyaux de peuplement ont très peu changé jusqu'à la seconde moitié du XXe siècle, époque à laquelle de nouveaux développements urbains caractérisés par un modèle constructif répétitif et essentiellement en rapport avec la pratique des sports d'hiver ont eu lieu sur l'adret. Au début du XXe siècle, parallèlement à l'arrivée du chemin de fer à Puigcerdà (en 1922), la vallée cerdane a été un territoire pionnier du tourisme de sports d'hiver et de montagne en Catalogne (la station de ski de La Molina a été la première à ouvrir, en 1909). Pendant les décennies suivantes, le bâtiment et l'hôtellerie sont devenus les moteurs économiques de la région, prenant ainsi le relais des activités agricoles.
  • Aujourd'hui, bien que la plupart des activités agricoles et forestières traditionnelles aient disparu, le paysage agricole et forestier de la Cerdagne conserve encore une partie de son héritage historique. La structure du paysage en bocage est encore bien présente, alors que la culture des céréales, désormais mécanisée, se concentre essentiellement là où les terres sont plus riches, dans le fond de la vallée. Le type d'élevage a quant à lui changé, puisqu'il est désormais axé sur les bovins et les équidés au lieu des ovins, la production de lait de viande persistant malgré tout. La sylviculture est un secteur qui a fortement diminué au cours des dernières décennies ; seules quelques scieries sont encore en activité. Ces changements ont contribué au développement des forêts, bien que de nombreuses estives aient été conservées.

Vous trouverez de plus amples informations sur le paysage de la Vall Cerdana dans le Catalogue de paysages de l'Alt Pirineu i Aran :

RETOUR

© 2018 Observatori del Paisatge de Catalunya / Hospici, 8 - 17800 OLOT - Tel: +34 972 27 35 64 - observatori@catpaisatge.net