Web del Observatorio del Paisaje

Press information

RETURN

18 December 2013

Préserver la silhouette de la ville

Afin de valoriser son patrimoine architectural, la commune de Givet s'est dotée d'un outil de gestion permettant une protection efficace de celui-ci.

CHARLES-HENRI RAFFIN L'Union l'Ardennais - (France) [Feature]

Foto

Conserver une harmonie architecturale est un atout à la fois touristique et environnemental.

Tenir compte du patrimoine architectural existant avant d'effectuer des travaux au cœur d'une ville peut sembler évident, mais pas pour tout le monde. C'est pourquoi une mesure d'urbanisme visant à encadrer la rénovation et la construction atteint aujourd'hui sa phase finale à Givet.

DÉLIMITATION ET CONSERVATION

Rebaptisée Aire de Mise en Valeur de l'Architecture et du Patrimoine (Avap) depuis la loi du 12 juillet 2010 dite " Grenelle II ", cette procédure, qui fait l'objet d'une étude mise en route en 2010 est avant tout un outil de gestion du patrimoine permettant de préserver mais aussi de valoriser celui-ci.

Depuis 2011, une concertation publique a également été entamée au sujet de celle-ci afin de recueillir des doléances, mais aussi de communiquer sur le sujet via différents panneaux d'exposition ou le bulletin municipal.

Ainsi, c'est un véritable diagnostic du territoire qui a été établi par le cabinet parisien Bailly - Leblanc, qui s'est chargé de relever trois types d'immeubles : ceux classés " remarquables " pour leur ancienneté ou leurs qualités architecturales, puis ceux " intermédiaires " ayant quelque attrait et, enfin, ceux sans grand intérêt historique ou esthétique. Le même diagnostic englobait 3 aspects : tout d'abord, un rapport de présentation du process, un plan de délimitation géographique et enfin un règlement distinguant d'une part, le centre-ville et les fortifications et d'autre part une zone paysagère comprenant les quartiers extérieurs au centre.

Cette procédure est intégralement suivie par une commission locale composée de représentants de l'État, du Parc Naturel Régional, de la mairie, de la chambre de commerce et d'industrie (CCI), de la communauté de communes, et pour avis consultatif de l'architecte des bâtiments de France. L'Avap permet en effet d'établir un périmètre de sécurité plus détaillé qu'autrefois en prenant aussi en compte les dates de construction, les matériaux d'origine et jusqu'à certains murs de clôture si ceux-ci présentent un intérêt historique. Claude Wallendorff, maire de Givet, explique cette démarche : " Il s'agit avant tout de simplifier et de faciliter afin que les gens disposent de règles claires pour effectuer d'éventuels travaux. Nous avons donc fait évoluer la procédure entre les particuliers et l'architecte des bâtiments de France en fournissant au terme de celle-ci, un catalogue de teintes et de matériaux en accord avec l'environnement urbain ". En résumé : " L'idée est de ne pas se retrouver avec une maison provençale au beau milieu de Givet ! Ce sera ainsi tout à fait impossible ! " précise-t-il.

Pour l'heure, une réunion publique se tiendra sur le sujet mardi 14 janvier 2014 à 18 heures au centre culturel Pierre-Tassin afin d'éclairer plus en détail les propriétaires intéressés.

© 2018 Landscape Observatory of Catalonia | Hospici, 8 - 17800 OLOT - Tel: +34 972 27 35 64 - observatori@catpaisatge.net