Dossier: Paisatges sonors - Observatori del Paisatge

Información
en la prensa

3 Julio 2005

Les fleurs de la concorde

L'association Florysage conseille les collectivités locales sur la manière d'améliorer leur cadre de vie. Assises régionales hier à Vesoul.

L'Est Républicain (Francia) [Crónica]

"La demande ne cessait de grandir", commente de manière laconique Françoise Boutet. La demande ? Celle de collectivités locales assoiffées de conseils techniques et esthétiques concernant le fleurissement des communes. Depuis huit ans, l'association Franche-Comté horticole avait amorcé une diversification de ses activités. A l'origine, sa vocation ciblait un appui technique destiné aux producteurs. Elle a, ensuite, pris de l'ampleur par le biais de collaborations avec des communes. Des collaborations de plus en plus exigeantes et importantes. Résultat : en décembre 2003, naissait une nouvelle association, émanation de Franche-Comté horticole, et inspirée d'une structure normande : Florysage.

Son objectif : " Susciter et accompagner toutes actions tendant à promouvoir le fleurissement, l'aménagement paysager et l'amélioration du cadre de vie en Franche-Comté ", comme l'explique sa présidente, Françoise Boutet.

Le public visé : les collectivités territoriales. Les partenaires privilégiés : le conseil régional, les conseils généraux et, évidemment, les communes.

Pour Françoise Boutet, l'enjeu est ambitieux. Il ne s'agit pas seulement de répondre aux demandes de villages déjà engagés dans les concours de fleurissement. Mais aussi de toucher ceux qui rechignent à la tâche.

Et pour y parvenir, l'association peut s'appuyer sur Danièle Jolly, qui se charge d'organiser formations, conférences et autres actions ponctuelles. Ou encore sur Ardavan Soleymanii. Deux animateurs, attachés à Franche-Comté horticole, qui distillent moult informations pour aider édiles et bénévoles locaux à concrétiser leurs projets environnementaux.

FILIÈRES HORTICOLES LOCALES

" Nous organisons des formations en salle par le biais de diaporama, ou bien sur le terrain, dans les communes et chez des horticulteurs ", souligne la présidente. La dernière, organisée en Haute-Saône, en salle, avait rassemblé une centaine de participants. Deux autres sont déjà prévues dans ce département, sur le terrain cette fois : les 25 et 28 juillet, l'une à Chaux-la-Lotière et la seconde à Alaincourt.

En décembre 2004, 29 communes adhéraient à Florysage. Aujourd'hui, le chiffre s'élève à 40. Progression fulgurante qui témoigne du besoin. Un nombre en constante augmentation, d'autant que l'association " n'en est encore qu'à ses balbutiements " et demande à se faire connaître.

Peu développée pour l'instant dans le Territoire de Belfort et dans le Jura, elle a déjà trouvé ses marques dans le Doubs et en Haute-Saône.

De la diversité des plantes au mariage des couleurs, à la manière d'aménager un massif... tout y passe. Sans oublier l'utilisation raisonnée des engrais et important des petits trucs pour économiser l'eau.

Améliorer le cadre de vie, un plus pour les habitants et pour le tourisme. Mais Florysage, c'est aussi l'occasion de mettre en avant les filières de production horticole locales.

L'avenir se déclinera dans la continuité, avec les formations. Et avec l'instauration des Mérites Florysage, qui récompenseront des projets méritants de communes. Autre champ d'action : les écoles. Tout au long de l'année scolaire, Danièle Jolly s'est rendue à Gennes (25) pour sensibiliser les enfants à l'art paysager.

 

© 2009/2017 Observatori del Paisatge de Catalunya / Hospici, 8 - 17800 OLOT - Tel: +34 972 27 35 64 · observatori@catpaisatge.net