Dossier: Paisatges sonors - Observatori del Paisatge

Información
en la prensa

17 Noviembre 2017

Il y a plus de 25.000 arbres remarquables recensés en Wallonie

Alors que la semaine de l'arbre démarre lundi prochain en Wallonie, on vient d'apprendre qu'il y a plus de 25 000 arbres remarquables officiellement recensés en Wallonie, dont une grosse majorité de chênes, de tilleuls et de hêtres. C'est ce que nous a expliqué ce vendredi matin, Marianne Périlleux du magazine télé Les Ambassadeurs dans les Curieux du Matin sur La Première en radio. 

RTBF (Bélgica) [Crónica]

Foto

Il y a plus de 25.000 arbres remarquables recensés en Wallonie - © PHILIPPE LOPEZ - AFP

Deux fonctionnaires de la Région wallonne ont arpenté prairies, forêts, parcs et jardins entre 1992 et 2005 pour procéder à cet inventaire. Néanmoins, comme beaucoup de particuliers ont, sans doute, des arbres remarquables dans leur jardin sans le savoir, ce chiffre doit être beaucoup plus élevé dans la réalité.



Et pour la petite histoire, c’est la province de Liège qui en détient le plus grand nombre.



Qu’est-ce qui définit la notion d’arbre et haie remarquable ?



La notion d'arbre remarquable est une notion légale définie par le récent Code du développement territorial en Région wallonne. L'arbre remarquable y est défini comme un arbre qui offre un "intérêt", un intérêt "paysager" ou "historique" — on lui rendait justice par exemple — "folklorique, religieux ou géographique" — il est un repère dans le paysage.



L'arbre peut être remarquable au vu de son espèce qui est rare ou de sa "taille exceptionnelle", il peut aussi présenter une "curiosité biologique", comme deux arbres entrelacés. Ce qui intervient aussi bien sûr dans cette reconnaissance est l’état sanitaire de l’arbre et sa situation.



En tout cas, le fait de présenter un ou plusieurs de ces critères lui octroie un statut de protection particulière, car pour abattre, élaguer ou modifier la silhouette d’un arbre remarquable, il faut un permis d’urbanisme. C’est vrai pour les particuliers, c’est vrai pour les communes, qui doivent alors consulter le département de la nature et des forêts.



Autrement dit, on ne fait pas ce qu’on veut avec un arbre remarquable. C’est un petit peu la même chose pour les monuments classés.



Un arbre remarquable est-il un arbre classé ?



Non. Un arbre remarquable n’est pas forcément classé. Par contre, l’inverse est vrai : un arbre classé est toujours remarquable.



En réalité, un arbre classé est un arbre qui est repris sur une autre liste, celle des monuments et sites classés, et là, le chiffre est tout autre. S'il y a plus de 25.000 arbres remarquables recensés en Région wallonne, il n'y a qu'une cinquantaine d’arbres classés. Leur protection relève de la direction du patrimoine, ce qui n’est pas le cas des arbres remarquables.



Parmi les arbres classés, on peut citer le plus gros chêne de Belgique, qui se trouve à Liernu, sur la commune d’Eghezée. Il fait plus de 10 mètres de circonférence et on dit qu’il a 1000 ans.


 

© 2008/2017 Observatori del Paisatge de Catalunya / Hospici, 8 - 17800 OLOT - Tel: +34 972 27 35 64 · observatori@catpaisatge.net